Que dire sur la formation en alternance

Quand l’on se retrouve sur le marché de l’emploi, continuer les cours est souvent relégué au second plan. Toutefois, lorsque le besoin de compléter sa formation ou de la réorienter se fait sentir, la seule alternative est de reprendre avec ses cahiers. La reprise des cours ou la formation en alternance est un système permettant à tout salarié de compléter sa formation professionnelle, ou de réorienter son parcours professionnel.

Comment alterner emploi et étude ?

La formation en alternance est un système de formation qui consiste à être travailleur et étudiant ou élève parallèlement. La personne concernée suit une formation dans un établissement d’enseignement adéquat, où il revêt un statut particulier. Faire son année d’étude en tant que salarié n’est pas aisé, cela mérite une préparation adéquate. Toutes les entreprises disposent d’un plan de formation. La personne concernée doit donc veiller à être sélectionnée par la société pour continuer les études. De ce fait, elle bénéficiera de tous les droits sociaux dus à son statut dans la société. Dans le cas contraire, des absences dues à une formation sans le consentement de la société entraînent souvent un arrêt de travail. Le salarié peut introduire une demande afin de continuer ses études en alternance. Tant que sa demande ne sera pas validée, il ne sera pas habilité à s’inscrire dans un établissement de formation.

Une fois la demande validée, la personne doit choisir la fréquence de son alternance. Ce choix doit être fait de sorte à lui permettre de répondre à la fois à toutes ses obligations professionnelles et de répondre assidûment à ses cours. La fréquence de l’alternance varie souvent en fonction du type de formation et du type de travail salarié. Certaines formations se font en cours du soir, permettant ainsi au salarié d’être à son poste de travail dans la journée. Pour d’autres, la formation se fera en matinée ou en weekend, donnant la possibilité au salarié d’être à son poste le reste du temps. Chez les étudiants en médecine par exemple, la fréquence de l’alternance est la plus rapide. Les élèves sont à l’hôpital le matin et en cours le soir, ou inversement. L’entreprise, de son côté, peut revoir le planning ou les charges de l’alternat afin de lui permettre d’alterner sans être épuisé. Dans tous les cas, le rythme d’alternance doit respecter les règles du droit du travail, en termes d’horaire notamment.

La reprise des cours sans alternance

Contrairement à la formation en alternance, la reprise des cours consiste à laisser son poste de salarié et à se consacrer à nouveau à une formation. Dans ce cas, la personne concernée pourrait bénéficier d’un arrêt de travail correspondant à la durée de la formation, si sa société le lui permet. Autrement, elle devra se faire former et se relancer sur le marché de l’emploi. Ici, le salarié doit lui-même choisir sa formation, son établissement de formation et est entièrement responsable du coût de la formation. En outre, il ne doit non plus prétendre ni à un salaire, ni aux droits sociaux, car il se trouve en situation d’arrêt de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *